Votre recherche

article 0 produits

Votre panier est vide

Total

Livraison gratuite pour 140 € supplémentaire

Elaboration

L'élaboration du whisky japonais

 

L'art de la distillation n'est pas apparue au Japon en même temps que les whiskies occidentaux. Depuis plusieurs siècles déjà les japonais produisent des boissons distillées à partir d'un moût de riz fermenté comme le shochu ou l'awamori. La technique de la distillation est apparue au Japon par la Chine au 15 ème siècle. 

Ce n'est qu'en 1853 que le whisky est officiellement arrivé sur l'archipel dans les cales de la flotte américaine du commandant Matthew Calbraith Perry, les techniques de distillation et de préparation des céréales sont apparues un peu plus tard aux alentours de 1880.

A la différence des producteurs occidentaux de boissons distillées, les japonais utilisent en guise de maltage un champignon microscopique qui va favoriser la fermentation du riz pour l'élaboration du shochu et de l'awamori. Mais pour l'élaboration de leurs whiskies, ils utilisent les techniques traditionnelles écossaises y compris pour le maltage.

Y'a t'il une différence entre le whisky japonais et le whisky écossais ?

Il n'existe pas de différences fondamentales dans le processus technique, tout comme les écossais, les japonais utilisent des céréales au préalablement maltées (tourbée ou non) qu'ils brassent avec de l'eau et des levures afin d'enclencher la fermentation du mélange, puis cette bière est distillée par deux fois dans des alambics à repasse "pot still" ou des alambics à colonne "Coffey still". Le whisky japonais est également exclusivement vieilli en fûts de chêne pour une période de trois ans minimum.

Mais alors en quoi le whisky japonais est-il différent du whisky écossais ?

Premièrement, contrairement à l'Ecosse, les japonais sont connus pour produire peu de whiskies tourbés.

Deuxièmement, le nombre peu élevé de distilleries au Japon et l'absence d'échange entre les producteurs, a naturellement poussé chaque distillerie à produire une grande variété de single malts. Par exemple à Yamazaki on peut produire plus de soixante single malts de types différents. 

Cette grande variété est obtenue par l'utilisation de levures rigouresement sélectionnées au fil des ans et spécifiques à chaque distilleries, d'alambics aux formes variées et d'un grand nombre de type de fûts différents pour le vieillissement, dont le fût de mizunara, l'espèce de chêne endémique au Japon. 

Passés maîtres dans l'art de la distillation et de l'assemblage, les japonais voient le fruit de leur travail régulièrement récompensé depuis les quinze dernières années, avec par exemple plusieurs titres de "distillateur de l'année" remportés par Suntory.

Troisièmement, la plupart des distilleries japonaises ont été construites dans régions naturelles préservées où l'eau abondante est reconnue pour sa pureté. Certaines, comme Yamazaki, possèdent même leur propre source d'eau. Au travers de la pureté de ses eaux, le Japon exprime tout son terroir qui selon certains participe pleinement au caractère si spécifique des whiskies japonais.

Autre spécificité pour trois distilleries japonaises, la distillation à basse pression qui n'est possible que lorsque la distillerie est implantée en hauteur. Karuizawa, aujourd'hui fermée, Hakushu et Mars Shinshu sont situées entre 700 et 800 mètres d'altitude ce qui permet une distillation à basse pression naturelle. Pour comprendre, il faut savoir que la température du point d'ébullition (100°C au niveau de la mer ) varie en fonction de la pression, ainsi plus l'altitude augmente plus la pression diminue et par conséquence la température d'ébullition baisse. Cette distillation à basse pression permet la conservation d'un plus grand nombre d'arômes ainsi qu'une texture plus fine et plus douce. Aujourd'hui, quelques distilleries à travers le monde utilisent des alambics pressurisés afin de reproduire la distillation à basse pression.

Dernière spécificité, on pourrait penser que les japonais utilisent de l'orge cultivé sur l'archipel, mais en réalité  la quasi totalité est importée d'Ecosse, à la différence des écossais qui utilisent majoritairement de l'orge importé d'Allemagne, de Pologne ou bien encore des Etats-Unis. Oui les whiskies japonais sont presque intégralement composés d'orge écossais, ironie de l'histoire pourrait-on dire...

Spécialiste Japon

Tous les plus grandes références de whisky japonais

Livraison gratuite

à partir de 140 € de commande et expédition en 24/48h !

Emballage spécial

pour une protection optimale de vos bouteilles lors du transport

Paiement sécurisé

par carte bancaire, Paypal ou virement bancaire