Votre recherche

article 0 produits

Votre panier est vide

Total

Livraison gratuite pour 140 € supplémentaire

Comment le boire ?

Comment déguster votre whisky japonais ?

 

Tout le monde connait les deux principales façons de boire son whisky ; "straight" (pur) ou "on the rocks" (avec des glaçons). Mais avez-vous déjà entendu parler de highball, "ice ball", ou bien encore mizuwari ?

Traditionnellement au japon, l'alcool se consomme de préférence au cours des repas. En effet, il est considéré comme une sorte de "lien social" du fait de ses effets désinhibiteurs qui permettent aux japonais de s'exprimer entres eux de manière moins formelle et codifiée. L'alcool n'est donc pas consommé pour faire la fête, mais plutôt pour vivre un moment de partage. Au Japon on boit en groupe et toujours avec quelque chose à manger. Et c'est de cette particularité culturelle que vont naître certaines variantes japonaises qui vont venir enrichir  les différentes façons de déguster votre whisky.

D'une manière générale, le whisky se consomme "seul", avec ou sans glace, mais vous pouvez également l'utiliser comme ingrédient de base dans des cocktails. Nous ne traiterons dans cet article que les différentes manières de boire le whisky "seul".

Le whisky "straight"

C'est la manière la plus simple et probablement la plus plébiscitée par les amateurs de whisky. Sans glaçons, sans eau et de préférence à température ambiante. Le whisky et ses arômes dans toute sa splendeur. Vous pouvez toutefois le servir dans un verre au préalablement refroidi au congélateur afin d'abaisser légèrement sa température.

Pour certains whiskies embouteillés "cask strength" (au degré naturel du fût), la dégustation straight sera plutôt réservée aux initiés. Il vaut mieux avoir un palais entraîné pour boire un whisky titrant à plus de 50%.

Accompagnez la dégustation d'un verre d'eau minérale froide, afin de vous rincer le palais lorsqu'il devient trop sensible à l'agressivité de  l'alcool.

Le whisky "on the rocks"

Vous avez sûrement déjà dû entendre la célèbre formule : "on the rocks". D'une manière générale, boire un alcool on the rocks c'est y ajouter quelques glaçons pour le refroidir. Il s'agit sûrement de la manière la plus populaire de boire du whisky.

A l'origine de l'expression, l'utilisation de petits galets par les vikings en l'an 800 pour refroidir l'hydromel (boisson fermentée à base de miel).

Mais boire du whisky avec des glaçons entraîne quelques inconvénients ; la dilution du whisky due à la fonte de la glace et surtout le froid qui a tendance à atténuer la puissance des arômes.

A vous de choisir si vous souhaitez ajouter des glaçons dans votre whisky afin de le boire plus frais. Il y a tout de même un principe à respecter, utilisez de préférence des gros glaçons qui refroidissent plus rapidement et auront tendance à moins diluer le whisky.

Il existe deux variantes japonaises du whisky on the rocks : le "ice ball" et le mizuwari.

Le whisky "ice ball"

Le sens de l'esthétisme et la grande habileté des japonais ont donné naissance à une variante extrêmement précise et fonctionnelle : le whisky ice ball.

Précise parce que c'est une boule de glace parfaitement ronde et adaptée à l'échancrure du verre qui remplace les habituels glaçons, et fonctionnelle parce qu'une grosse sphère de glace possède un plus fort pouvoir refroidissant.

Tailler des boules de glace est devenu un véritable art, que seuls quelques grands barmans maîtrisent à la perfection.

Le whisky ice ball vous sera servi sous forme d'un rituel qui se décompose en plusieurs étapes, la première étant la taille de la sphère. Puis le barman la glisse dans le verre rempli d'eau pour le refroidir en la faisant tourner rapidement à plusieurs reprises. Une fois le verre refroidi, l'eau est jetée et le barman verse délicatement le whisky sur le haut de la boule puis la remue plusieurs fois afin d'homogénéiser la température.

L'ice ball vous permettra de boire votre whisky frais tout en le diluant le moins possible. Mais à moins d'être un sculpteur sur glace amateur, vous serez obligé de vous rendre dans un bar où le barman propose de servir le whisky ice ball.

Le "mizuwari" et le "highball"

Façon typiquement japonaise de boire le whisky, mizuwari signifie littéralement "mélangé à l'eau". Et c'est au cours du repas que le whisky est servi allongé avec de l'eau dans un verre rempli de glaçons.

Le whisky se transforme alors en une boisson beaucoup moins alcoolisée et qui conserve la plupart de ses arômes. C'est la façon la plus commune de boire le whisky au Japon, notamment dans les restaurants de haute gastronomie japonaise.

Pour obtenir un parfait mizuwari, remplissez votre verre de glaçons et pour une dose de whisky ajoutez 2 à 2.5 doses d'eau minérale.

Le highball est la version pétillante du mizuwari, où le whisky est mélangé avec de l'eau gazeuse.

Pour boire votre whisky japonais préféré de manière ludique optez donc pour un mizuwari ou un highball. Vous le découvrirez alors sous un jour nouveau.

Le whisky "twice up"

Variante plus confidentielle mais aussi plus controversée du whisky straight, le twice up est un mélange d'une dose de whisky pour une dose d'eau minérale. C'est un "moitié-moitié" qui au Japon est servi de préférence dans un verre à vin.


Mais le rajout d'eau dans le whisky reste un sujet sur lequel beaucoup ne sont pas du même avis, à vous de vous faire votre propre idée et de trouver votre mélange idéal. Nous allons toutefois vous proposer d'y voir un peu plus clair...

Peut-on ajouter de l'eau dans son whisky ?

Les japonais n'ont pas attendu longtemps avant de trouver la réponse,  sur l'archipel le whisky est consommé dilué en mizuwari et en highball depuis plus d'un demi-siècle.

La première règle a respecter si vous voulez ajouter de l'eau dans votre whisky, est de choisir une eau minérale neutre, en effet certaines ont un goût très prononcé qui peut interférer avec les arômes de votre whisky.

Et surtout la deuxième règle à respecter est de profiter de votre whisky tel qu'il a été élaboré par le producteur. N'oubliez pas que c'est un produit qui a été rigoureusement sélectionné et travaillé, puis vieilli durant de nombreuses années pour certains. Un savoir-faire séculaire vous est proposé dans votre verre, sachez l'apprécier avant de le modifier. Regardez sa robe, sentez-le et goûtez-le, avant d'y ajouter de l'eau. Passons maintenant à la dilution progressive de votre whisky...

Commençons avec quelques gouttes d'eau (à peu près un tiers d'eau pour deux tiers de whisky), la dilution est alors faible et le degré d'alcool de votre whisky a légèrement diminué. Vous pourrez constater que l'agressivité due à l'alcool a fortement diminué sans pour autant en atténuer les arômes. A ce niveau de dilution, l'eau a un effet exhausteur sur certains arômes et le profil aromatique de votre whisky reste très proche de celui d'origine.

Cette dilution peut être recommandée lorsque vous décidez de  boire un whisky "cask strength" titrant généralement à plus de 50%, ou bien encore pour les palais non initiés à la dégustation de spiritueux.

Poursuivons l'ajout d'eau, nous arrivons au twice up50% d'eau et 50% de whisky. Le whisky est maintenant beaucoup moins agressif et d'une puissance alcoolique en bouche équivalente à celle du vin. En gagnant en douceur d'un côté, vous perdez en arômes de l'autre. L'eau a atténué certains arômes pour mettre l'accent sur d'autres. A ce niveau de dilution le profil aromatique de votre whisky a changé sans pour autant diminuer en intensité.

Seuls les japonais, pour des raisons culturelles, ont poursuivi la dilution en créant le mizuwari et le highball dont le mélange est deux tiers d'eau pour un tiers de whisky. L'agressivité en bouche a totalement disparue. L'eau a atténué beaucoup d'arômes et par conséquence le profil aromatique a fortement évolué sans toutefois disparaître. Votre whisky est alors aussi fort qu'une bière et servi dans un grand verre rempli de glaçons, vous pourrez le déguster au cours de vos repas.

Il serait inutile d'aller au-delà car il y aurait alors surdilution et les arômes seraient noyés dans l'eau. Et donc plus aucun intérêt de boire votre whisky !

Alors peut-on ajouter de l'eau dans son whisky ? La réponse est oui vous pouvez en ajouter et c'est parfois même recommandé ! Après, tout dépend de vous et de votre envie.

Le "hot" whisky

Dernière façon de boire que nous vous présentons : le hot whisky ! Car oui on peut également le boire chaud et vous en  connaissez probablement sa version la plus fameuse : l'irish coffe. Mais vous pouvez tout aussi bien vous le préparer en grog. Faites chauffer de l'eau, lorsque la température atteint 80°c versez un tiers de whisky. Vous pouvez alors faire parler votre créativité en y ajoutant de la cannelle, des agrumes secs, des clou de girofles ou encore de la menthe..




Spécialiste Japon

Tous les plus grandes références de whisky japonais

Livraison gratuite

à partir de 140 € de commande et expédition en 24/48h !

Emballage spécial

pour une protection optimale de vos bouteilles lors du transport

Paiement sécurisé

par carte bancaire, Paypal ou virement bancaire